La période des transferts est le meilleur moment pour rêver de voir son joueur préféré sous de nouvelles couleurs (source: Google Image)

Pour le retour de notre ligue préférée, Let’s Talk Basketball a choisi de mettre en lumière ses principes, parfois difficiles à appréhender. Aujourd’hui on s’attaque à un des moments les plus palpitants de l’année: l’ouverture du marché des transferts.

WOJ BOMB! Les amateurs de la balle orange connaissent très bien cette alerte qui peut arriver par dizaines parfois sur nos fils d’actualité. “Woj” c’est Adrian Wojnarowski, journaliste pour ESPN et un des insider les mieux informé sur les coulisses de la NBA. Son compte Twitter a d’ailleurs plus de 4 millions d’abonnés, le plus souvent eux mêmes des journalistes prêts à dégainer le premier article sur le transfert d’une superstar. C’est notamment ses désormais célébres “Woj Bombs”, et son fameux “Serious talks” (discussions sérieuses) qui annoncent la plupart du temps la validation d’un transfert ou de l’arrivée d’un “agent libre”. Il a notamment vu juste l’année dernière pour Porzingis à Dallas ou encore l’arrivée de Lebron à L.A, même si il lui arrive également de se tromper…

Le transfert entre les Knicks et les Mavs est le dernier gros fait d’armes d’Adrian Wojnarowski (source: Fort Worth North Telegram)

Mais d’ailleurs, qu’est-ce qu’un transfert? Un transfert, ou “trade” en anglais, est l’échange entre plusieurs équipes de joueurs ayant environ la même valeur de contrat et potentiellement des droits sur des jeunes joueurs qui arrivent dans la ligue, ou “tour de draft” (on y reviendra dans un prochain épisode!). En effet, la NBA est une ligue dite “fermée” où, à l’inverse du football en Europe, les 30 équipes en lice sont sûres de pouvoir y participer l’année prochaine (oui oui, même les Knicks…). Toutes les équipes ont en théorie le même montant d’argent à dépenser chaque année en contrats, c’est ce qu’on appelle le “cap”. “En théorie” car de nombreuses exceptions existent pour dépasser le cap, mais il me faudrait un article entier pour parler de toutes ces exceptions (je vous laisse me le dire en commentaire si vous voulez que je m’y attarde!).

Les transferts entre équipes peuvent se faire seulement sur une période donnée, comme le mercato du football. Et comme pour le mercato, beaucoup de choses se passent au début et à la fin de cette période, l’ouverture mais surtout la fermeture du marché des transferts, où historiquement les prétendants au titre font leurs dernières emplettes pour améliorer leur équipe. C’est la fameuse “Trade Deadline”. Des transferts historiques ont eu lieu à ce moment, comme celui de Rasheed Wallace à Detroit, qui gagne le titre quelques mois plus tard, Pau Gasol chez les Lakers ou Carmelo Anthony chez les Knicks.

La couverture du Daily News annonçant l’arrivée de Carmelo Anthony à New York

Mais aujourd’hui à 18h heure francaise c’est l’ouverture du marché des transferts, et avec l’incertitude du marché encore impacté par l’épidémie mondiale et la Draft à venir très floue en terme de talents, beaucoup de choses risquent de changer pour de nombreuses équipe. Des rumeurs ont déjà enflés autour de joueurs importants comme Jrue Holiday, Myles Turner, Victor Oladipo ou Al Horford, mais c’est bien les deux stars des Rockets, James Harden et Russell Westbrook qui font les gros titres des journaux outre-Atlantique. Chez Let’s Talk Basketball on s’est prêté au jeu de la trade machine et on a testé plusieurs scénarios qui pourraient se dérouler d’ici quelques heures.

Dennis Schroeder aux Lakers – De la dynamite chez les champions

Ce transfert est déjà acté selon plusieurs experts et sera vraisemblablement officialisé aujourd’hui. Les Lakers récupèrent Schroeder, un scoreur hors pair qui aidera Lebron et AD à accrocher une autre bannière dans le Staples Center. Pour ce qui est du Thunder, la reconstruction est en route avec (encore) un choix de draft: Oklahoma possède 16 tours de draft entre 2020 et 2026!

James Harden aux Nets – Le meilleur big 3 depuis James-Wade-Bosh?

C’est la rumeur folle qui enfle depuis quelques heures. Les Nets seraient intéressés pour récupérer le MVP 2018 (qui ne le serait pas?), et auraient les tours de drafts et les joueurs assez intéressants à proposer aux Rockets pour commencer leur reconstruction. Evidemment avec l’ajout de Harden aux côtés de Irving et Durant serait la création d’une force de frappe offensive encore jamais vue dans l’histoire de la NBA. Pour les Rockets, après les rumeurs de départ de Westbrook, on commence à envisager la possibilité d’une reconstruction.

Westbrook aux Knicks, les Rockets récupèrent (enfin) un intérieur

Celui là est un trade complètement inventé par nos soins! Les Knicks sont déjà montés au créneau pour récupérer le MVP 2017, mais ne possèdent potentiellement pas la came pour convenir à des Rockets qui jouent le titre (si ces Rockets ne perdent pas James Harden entre temps, bien évidemment). Les 76ers quant à eux ont des joueurs avec des gros contrats qui ont montré leurs limite après la défaite cuisante de Philly lors du premier tour des Playoffs 2020. Pourquoi pas contenter tout le monde et attirer une vraie star à New York qui en manque cruellement depuis Carmelo Anthony?