Dans la fermeture de l’académie Xinjiang, en Chine, l’une des raisons qui a forcé à la fermeture des portes est que les internes étaient victime d’abus physique et de maltraitance. À cause de la distance, la ligue n’a pas su gérer les faits. Elle reconnaît son manque de management dans cette histoire.

They denounce the poor living conditions of the NBA Academies in ...
Source image / Juniper Sports

La NBA a reconnu la nécessité de réorganiser les structures accueillant des étudiants dans les académies, après les histoires de l’académie au Xinjiang, en Chine, où plusieurs plaintes ont été déposées concernant les «préoccupations relatives aux droits de l’homme», selon Steve Fainaru et Mark Fainaru-Wada d’ESPN. 

Les journalistes d’ESPN ont rapporté que les entraîneurs américains avaient observés la dégradation des relations entres les étudiants de l’académie et les entraîneurs chinois qui «maltraitaient physiquement les jeunes joueurs”. Dans le rapport, les entraîneurs américains ont mentionné des harcèlements et une surveillance accrue lors de leurs déplacements dans les locaux, venant des encadrants chinois.

Ross Delenger de Sports Illustrated a pu acquérir une copie de la lettre envoyé par le Sénatrice du Tennessee Marsha BlackBurn dans laquelle elle demande à la NBA d’informer le grand public sur ceux qui se passent dans l’académie.

“Une des leçons que nous avons apprises ici est que nous devons avoir une surveillance plus directe et la capacité de faire des changements le cas échéant.”

Mark Tatum a également déclaré que la situation avait “quelque peu émus” les instances de la ligue. Tatum a ajouté que la NBA “a fait tout ce que nous pouvions, étant donné la surveillance limitée que nous avions” en ce qui concerne la résolution des problèmes au sein de l’académie.

Dans un entretien avec Jinmin Zheng, professeur adjoint de gestion du sport à l’Université de Northumbria en Angleterre, Fainaru et Fainaru-Wada ont pu entendre de la part de Zheng que la violence physique et les châtiments corporels sont monnaie courante pour entraîner les athlètes.

Ce qui laisse perplexe de cette situation notamment est la position de la NBA via Tatum qui n’a jamais avancée la vraie raison de la fermeture de l’établissement à cause des abus physique mais plutôt en affirmant que de “nombreux facteurs” avaient conduit à la décision.

Depuis le Tweet dévastateur du GM des Rockets, Daryl Morey, qui a soutenu les manifestations pro-démocratie à Hong Kong, la relation entre la NBA et la Chine se dégrade encore une fois avec cette nouvelle affaire.

Des questions sont soulevées concernant le boycott effectuée par la Chine sur la diffusion des matchs NBA, notamment pour savoir si elle allait prolonger jusqu’à l’intersaison 2020. A priori, les craintes semblent infondées par rapport aux dégâts causé par le coronavirus.