Allan Houston, ancienne légende des Knicks, joueur doté de qualités au dessus de la moyenne était capable de terminer une équipe en 2/3 coups de génie. Buzzer beater, à 3 points, en drive, Houston était un énorme attaquant. Fidèle aux Knicks de New-York, aujourd’hui, sa place dans le staff gonfle à vue d’œil depuis l’arrivée de Leon Rose. Houston finira t-il en haut de la hiérarchie de Big Apple ?

Sa vie avant la NBA

1971

Allan Houston né à Louisville dans le Kentucky.

1988

Il obtient son premier titre de champion du Kentucky avec Ballard High School à Louisville.

1989

Il intègre l’université du Tennessee, et joue sous les couleurs des Volonteers pour 4 ans. Il jouera sous les ordres de son père : Wade Houston

1992

A la fin de sa 4ème saison en NCAA, Allan Houston devient le meilleur marqueur de l’histoire de l’école, toujours n°1 à ce jour. Et il décide d’inscrire son nom à Draft 1993.

Stats NCAA : 21.9 points | 4.0 rebonds | 3.6 passes décisives

Arrivée en NBA

1993

Allan Houston est sélectionné en 11° position de la Draft, par les Pistons de Detroit. Son année Rookie est plutot intéressante avec 8,5 points de moyenne par match. Il rejoint des joueurs comme Joe Dumars et Isiah Thomas.

1994

Sans bruit, Allan Houston montre tout son talent malgrè la dernière saison décevante des Pistons. Après le départ de Joe Dumars, Houston est libéré et passe sa moyenne de points à 14,5 par match. Sans oublier, 2 gros cartons (31points & 28 points).

1995

Detroit a compris le talent de Houston et veulent l’associer à un autre gros joueur : Grant Hill.
Devenu bien plus régulier, en osmose complète avec son compère, individuellement Allan Houston devient un joueur sur qui compter, avec 19,7 points de moyenne.

1996

C’est la saison du retour de Detroit en Playoffs, mais stoppé au premier tour par les Magics d’Orlando.
Et c’est aussi la fin du premier contrat (rookie) de Houston en NBA. Agent libre, il décide de s’engager avec les Knicks.

1997

Houston étant un joueur plutôt silencieux, un tueur au sang froid qui ne fait très peu de vague et de bruit au sein de la NBA. Pourtant c’est à New York, qu’il tombera amoureux des Knicks. Armé de beaucoup de stars NBA, les Knicks sont à la recherche d’un shooter d’élite capable de scorer pour aider des Patrick Ewing ou Larry Johnson.

1998

Houston devient titulaire en lieu et place de John Starks, qui le prendra son sous aile. Difficile de remplacer une star du public New Yorkais, Houston aura du mal au début de la saison avant de terminer l’exercice en boulet de canon.

1999

Saison du Lock-out, mais apparition des Knicks en Finales NBA. Et c’est lors du 5° match de la série qu’Allan Houston va entrer dans les mémoires de la NBA à jamais. Un shoot victorieux à 0.8sec de la fin du match, qui le propulse en méga-star NBA. Dans la série suivante, il croque tout cru un certain Reggie Miller pour le titre de la conférence.
Mais les Knicks tomberont face à des Spurs indomptables.

2000

Premier match des étoiles pour Allan Houston qui goutera à son premier All Star Week-end, à noter que cet été là, Houston est également champion Olympique avec team USA à Sidney.

2001

Respecté par sa qualité et son humilité, le numéro 20 des Knicks devient le successeur du grand Pat Ewing !
Et il est sélectionné pour la 2nd fois au All Star Game.
Il signe également un gros contrat Max avec les Knicks sur 6 ans, et ces 20 millions de dollars à l’année le rendront presque intransférable.

2003

La saison d’Allan Houston est marqué par une sérieuse blessure au genou, il manquera une grosse trentaine de matchs et annoncera qu’il sera prêt pour la saison suivante.
Malgré ça, Houston est au prime de sa carrière en terme de statistiques avec une saison à 22,5 points par match.

2004/2005

Après la galère des blessures, Houston décide de ne pas se faire opérer du genou lors de cet été. Il disputera que 20 matchs et sera forcer de mettre un terme à sa carrière le 17 octobre 2005. Il sera considéré comme le shooter le plus prolifique de l’histoire des Knicks.

2005

Il lui reste pourtant deux ans de contrat chez les Knicks, mais ne jouera aucun match sous le maillot de Big Apple. La NBA instaurera la « Houston rules », une règle qui permettra aux équipes de couper des joueurs pendant leur contrat sans que celui-ci ne rentre dans le salary cap et ne s’intègre dans le calcul de la « Luxury Tax ».

Pour l’anecdote les Knicks, n’utiliseront pas cette règles pour Allan Houston mais pour Jerome Williams. Houston aura coûté 40 millions de dollars en luxury tax sur 2 ans. Pas question de coupé les stars.

2007

C’est la fin de son énorme contrat avec les Knicks, et Houston annonce vouloir faire un come-back en NBA, depuis son dernie match en 2005. Le come-back prendra fin après quelques matchs et uniquement 6 minutes de jeu, Houston jugé son retour trop tardif.

2008

Seconde tentative de come-back, toujours chez les Knicks mais en ne jouant aucun match cette saison. il intégrera le staff et l’équipe dirigeante des Knicks. Ce qui met un point final à sa carrière NBA.

Houston devient copropriétaire de la marque UNK NBA fondée en 1996.

Stats ESPN [carrière] : 17.3 points | 2.9 rebonds | 2.4 passes décisives

Après sa retraite NBA

2008

Houston qui est un ami très proche de Barack Obama, jouera un rôle dans l’élection du président américain. Lors des Primaires de 2008 et de l’élection américaine de 2008, il organise des collectes de fonds en faveur d’Obama.

Il intègre l’équipe dirigeante des Knicks en tant qu’assistant GM.

2010

2 ans apès avoir été introduit assistant GM, Allan Houston est propulsé dans la hiérarchie, en tant qu’assitant spécial du Directeur Général des Knicks, Donny Walsh.

2009

Allan Houston devient GM des Westchester Knicks, l’équipe affiliée de New York en G-League. Il grimpe les échelons et apprend petit à petit en restant fidèle à New York.

2019/2020

Avec l’arrivée de Lean Rose chez les Knicks donne une nouvelle dimension à l’équipe dirigeante de New York. Installé depuis 10 ans chez les Knicks, Houston devrait logiquement grandir à son du Front Office comme le souligné Le Daily News.

Allan Houston, est un autre candidat solide pour un rôle plus important au sein du personnel de Rose. Houston, qui est l’assistant spécial du Knicks GM, voyage et travaille davantage avec les joueurs. La plus grande embauche de Rose pour le front office sera le directeur général.

Daily News

2020

A l’instar de son père, Wade Houston, Allan est proche de sa communauté et veut plus que tout transmettre pour inspirer les jeunes, sous sa Fondation : le FISLL ((foi, intégrité, sacrifice , leadership et héritage)

le programme phare : Initiative de mentorat d’Allan Houston. L’AH Mentoring Initiative est un programme de mentorat lancé en partenariat avec Metro Parks and Recreation of Louisville, et le Boys and Girls Club de Stamford, CT dans le but d’aider à cultiver et à renforcer les relations entre les jeunes et leurs mentors.

Après un passé NBA plus que remarquable, des statistiques impressionnantes, Houston était le tueur par excellence des Knicks, restant à ce jour encore une star dans le coeur du Madison Square Garden. Malgrè une fin d’histoire compliqué avec les blessures et l’énorme contrat, Houston est toujours fidèle au Knicks et à sa communauté. Depuis l’arrivée de Leon Rose, Houston est u prétendant potentiel au poste de GM.

Bonne chance à lui alors !!