Avec une telle organisation, le grand public aurait pu penser que la Bulle serait juste un marasme pour s’efforcer à faire jouer des joueurs, en plein milieu d’une pandémie mondiale. Sauf que la Ligue a pris toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et le confort pour tous. Un vrai daron cette NBA !

Coronavirus: How NBA
Source image / USA Today

Alors que la Major League Baseball et la National Football League se bataillent avec leurs joueurs concernant les mesures qui sont prises pour la sécurité de tous, la NBA a su tirer son épingle du jeu avec un démarrage sans grand incident, que ce soit pour le nombre de cas positif et des joueurs mécontents, avec sa Bulle d’Orlando.

Les joueurs se sont installés en Floride dans le campus Disney et commencent à exprimer leurs optimismes quant à la reprise de la saison.

« Ce que la ligue s’efforce de réaliser n’est que p***** d’épique »,

La déclaration provient d’un cadre de la ligue qui s’est confié à Malika Andrews d’ESPN.

La configuration en mode « Bulle » est sans doute l’un des plans le plus complet et le plus audacieux qu’une ligue sportive professionnelle majeure n’est jamais organisée. Les ambitions étaient affirmées : reprendre le jeu malgré la pandémie de coronavirus.

Pour le moment, tout va bien dans la Bulle d’Orlando

La NFL et la MLB ont du mal à s’organiser pour reprendre leur jeu. Aucun changement n’est à déplorer : les équipes poursuivent les déplacements en avion et séjournent dans des hôtels. Cependant, la NHL a organisé ses playoffs sur deux sites similaires, mais le niveau de commodités proposé aux joueurs est à des années lumières de celui de la NBA.

Très peu de plaintes ont été enregistré contre la Bulle de la NBA, si ce n’est l’épisode de la nourriture « drastique ». C’est l’occasion pour certains joueurs d’être très actifs sur les réseaux sociaux pour partager leur quotidien au campus de Disney World.

Il sera intéressant de voir comment réagit le plan de la Bulle une fois que la compétition va reprendre et que les joueurs vont pouvoir se confronter. Pour le moment, la NBA mérite un « salute » pour avoir œuvré à ce que les acteurs de la ligue se sentent bien alors qu’une pandémie frappe les Etats-Unis.