Depuis 2004 et la création des Charlotte Bobcats, aujourd’hui redevenus Charlotte Hornets, la NBA a gardé son système à 30 équipes avec des phases finales (Playoffs) à 16 équipes. Avec ses envies d’expansion mondiale, la NBA songerait à étendre son périmètre actuel (Etats-Unis et Canada) à d’autres contrées comme le Mexique, les Caraïbes ou même l’Europe. Verra-t-on un jour un match entre les Paris Eiffel Towers contre les Celtics? On en est loin, mais l’idée a traversé la tête d’Adam Silver.

Les équipes expansion sont très prisés des joueurs de NBA2K et de nombreux artistes ont déjà inondé Reddit de kit graphiques en tout genre (ici les fameux “Montreal Dragons”) (source: reddit.com)

Après la titre des Toronto Raptors en 2019, le premier titre NBA d’une franchise non-Américaine, Adam Silver, président de la Grande Ligue, a infirmé lors d’une conférence de presse vouloir reproduire l’événement de 1989 où pour la première fois la NBA a ouvert ses portes à l’extérieur et fait entrer en son sein les Toronto Raptors et Vancouver Grizzlies. L’idée pourtant traverse l’esprit de bon nombres analystes outre-Atlantique, qui voient en l’essor économique extraordinaire de la ligue un potentiel renouveau de celle-ci avec l’arrivée de nouvelles franchises.

Beaucoup de villes ont déjà exprimé leur volonté de recevoir de nouveau 40 matchs par an de basket de haut niveau, comme les habitants de Seattle, défunts de leurs Supersonics, qui militent depuis 2008 et le déménagement de l’équipe à Oklahoma City pour remplir à nouveau la KeyArena. D’autres villes nord américaines, comme Vancouver, Montreal, Las Vegas ou Kansas City ont également fait part de leur volonté d’accueillir une équipe. Mais étonnamment c’est vers le sud que semble se tourner la NBA.

En effet, a partir de la saison prochaine, la ligue de développement de la NBA, la G-League, va incorporer les Mexico City Capitanes comme 29ème équipe. Un choix étrange compte tenu des tensions géo-politiques entre les deux pays, mais économiquement logique tant l’économie mexicaine émergente permettrait des revenus supplémentaires non négligeables pour la ligue. Mais peut-on aller plus loin et imaginer une équipe mexicaine dans la ligue principale? Adam Silver laisse toutefois la porte ouverte.

Je suis sûr qu’à un moment nous allons revenir vers un processus d’expansion. Ce n’est simplement pas dans nos plans pour le moment

Adam SIlver

Mais si nous allions plus loin et imaginons une franchise NBA en Europe, et pourquoi pas à Paris? Après le succès du match entre les Hornets et les Bucks fin Janvier de cette année, la NBA pourrait-elle s’intéresser à la ville lumière? Pour le moment le projet est loin d’aboutir, et les contraintes sont nombreuses (écologique, repos des joueurs, sanitaire désormais…) mais ce qui était il y a 30ans impossible semble aujourd’hui réalisable. En attendant nous devrons nous contenter de créer les Paris Eiffel Tower sur NBA2k20!