Qui n’a jamais voulu être un joueur NBA ou encore un Général Manager pour prendre des décisions et faire changer le visage d’une franchise ? La Team #LTBB s’est amusée à vous faire une compilation des pires décisions que la grande National Basket Ball Association a vécu. Accrochez-vous, certaines sont piquantes. Let’s Go pour la part 4. 😲

Larry Bird Untied a Competitor
Source image / Pinterest

19. Les Warriors échangent Robert Parish et Kevin McHale contre Joe Barry Carroll

Ce bon Joe Barry Carroll a eu un carrière solide en NBA. C’est cool.

Mais Kevin Mchale et Robert Parish ont quand même démonté la NBA, et ceux pendant un moment, au côté de Larry Bird, dans ce qui est (peut-être) l’une des plus grandes équipes de tous les temps.

18. Latrell Sprewell étrangle son entraîneur

Si on a joué au Basketball, on a tous eu ou rencontré des coachs très durs qui vous poussent à bout pour essayer de tirer le meilleur de vous-même.

Mais de là à étouffer son entraîneur pendant presque 20 secondes, puis retourner à l’entraînement, après 20 minutes en dehors du centre d’entraînement, et revenir pour essayer de lui adresser deux ou trois gifles, il n’y a que Sprewell.

17. Vlade Divac refuse de choisir Luka Doncic.

Luka Doncic n’est qu’au début de sa carrière. Pour ceux qui ont eu l’occasion de le voir évoluer en Europe et plus particulièrement au Real Madrid, le gamin est une star en devenir.

Parce que Divac n’apprécie pas le père de Doncic, alors il s’est permis de ne pas le prendre.

Quant on voit la courbe de progression entre (et sans faire injure) Marvin Bagley III et Doncic, on peut se poser la question si Divac n’aurait pas mieux fait de remballer sa fierté.

16. Les Clippers prennent Michael Olowokandi n ° 1

Avec Kwame Brown, on rentre dans la catégorie des pires choix de l’histoire de la NBA Draft. Et c’est normal, au vu des choix qu’il y a derrière.

Paul Pierce, Vince Carter, Dirk Nowitzki et Antawn Jamison étaient tous présents à cette draft de 1998.

15. Les Bucks échange Dirk Nowitzki

Le soir de la Draft 1998, Milwaukee et Dallas vont s’échanger les droits des choix numéro 6 et 9.

Les Mavs prennent Dirk Nowitzki et les Bucks Robert Traylor. Traylor a joué pour quatre équipes en sept saisons et pour une moyenne en dessous des cinq points et quatre rebonds par match, en carrière.

Pour Dirk ? Vous connaissez la suite maintenant.

14. Les 76ers échangeant Wilt Chamberlain

Pour ceux qui ne connaissent pas Chamberlain, c’est une version de Shaquille O’Neal avec la finesse d’un Abdul-Jabbar.

Les Lakers ont fait parvenir une proposition aux 76ers. Dans la proposition, il y a Wilt Chamberlain contre Jerry Chambers, Archie Clark et Darrall Imhoff.

Aujourd’hui, vous connaissez les trois autres ?

13. Déménagement de Seattle vers Oklahoma

Les Sonics avaient une histoire, une âme avec la ville de Seattle et un lien fort avec la population locale.

Hormis pour les habitants d’Oklahoma, personnes ne semblaient « enthousiaste » à l’idée de déplacer la franchise.

12. Hornets échange Kobe Bryant

Les Hornets de Charlotte ont sélectionné Kobe Bryant avec le choix n ° 13 de la Draft de 1996, mais ils ont échangé ses droits avec les Lakers de Los Angeles.

Depuis, le Black Mamba s’est forgé une légende et a remporté cinq titres avec les Lakers.

Les Hornets n’ont jamais remporté un titre et ont déménagé de ville.

11. Les Blazers, Kings, Pacers, Knicks et Warriors snobent sur Larry Bird

Les équipes mentionnées dans le titre ont tous eu la possibilité de choisir Larry Bird.

Red Auerbach a eu le nez fin, enfin ça paraît tellement évident, de prendre un gamin qui tournait, en moyenne, à 30 points et 13 rebonds par match en université.

Voila voila.

10. The Decision

Le problème pour les fans n’est pas le fait que Lebron James quitte Cleveland, mais de la façon qu’il a mis en scène la « décision ».

Avec son ami d’enfance, Maverick Carter, ils ont conçu cette pièce de théâtre avec la participation d’ESPN. Lebron, Flash et Bosh participaient à une célébration prématurée de leur futur triomphe.

Ils avaient quand même garantis pas moins de sept titres