Qui n’a jamais voulu être un joueur NBA ou encore un Général Manager pour prendre des décisions et faire changer le visage d’une franchise ? La Team #LTBB s’est amusée à vous faire une compilation des pires décisions que la grande National Basket Ball Association a vécu. Accrochez-vous, certaines sont piquantes. Let’s Go pour la part 1. 😲

Seattle had its greatest NBA moment since Sonics left when Damian ...
Source image / The Seattle Times

50 – Michael Jordan au Baseball

The GOAT est en plein bourre. Il vient de reporter son 3ème Larry O’Brien avec les Chicago Bulls. Le manque de motivation et le décès de son père lui font prendre cette décision. Il fait le pari d’être pro en Major League Baseball.
Alors, il est allé taper des Home-Run en ligue mineure. Bilan : 127 matchs disputés, .202 pourcentage au baton, 51 runs et 3 home runs. Pas mal, mais pas assez pour aller en MLB.
On se pose toujours la question, si Jordan n’avait pas fait de pause, aurait-il glané un autre titre ? Certainement.

49 – Le Maillot des Grizzilies de Vancouver

Il y a des choses qui ne s’expliquent pas. Mais là, le créateur du jersey avait un peu forcé sur les substances illicites. Merci d’éloigner vos enfants de l’écran.

Can Ball Ray
Source image / Raptor HQ

48 – Le Front Office des Minnesota Timberwolves avec David Kahn

À Minnesota, les trades sont une grande histoire. À la tête des opérations, Davi Kahn, prend la décision de faire venir Darko Milic de New York, en échange d’un vétéran pour Minnesota. Il pensait le relancer. En vain puisque son rendement n’est pas à la hauteur.
La gestion du cas de Kurt Rambis reste un mystère dans son licenciement.

47 – Billy Donnavan remballe Orlando

Il est l’entraîneur principal des Florida Gators (où est passé Joakim Noah) avec qui il vient de remporter le championnat universitaire à plusieurs reprises. Donnovan et le Magic d’Orlando se mettent d’accord pour la venue du coach dans le pays de Walt Disney. Le deal est fait. Sauf que Donovan va retourner sa veste et rejeter l’offre. Sympa.

46 – MJ chez les Wizards

Difficile d’être un GOAT et de trouver une sortie idéale. Enfin, il l’avait. Dix fois meilleur marqueur du championnat, six titres de champion NBA, cinq fois MVP de la ligue et six fois MVP des Finals. Jordan sort d’une nouvelle finale victorieuse face UTAH Jazz en 1998. Il décide de prendre sa retraite dessus. Magnifique sortie … sauf que trois ans après, il annonce son come back et signe chez les Wizards de Washington pour l’amour du jeu et un contrat de vétéran. Difficile de le voir avec un autre maillot que les Bulls.

45 – Portland sélectionne Greg Oden

Quand vous savez que vous pouvez prendre Kevin Durant. Mais vous ne faites pas le bon choix. À l’époque, les Blazers avaient un Brandon Roy étincelant. Les dirigeants mettent leur dévolu sur un intérieur : Greg Oden. Un pivot qui aurait dû faire mal en NBA, ses genoux ne le suivront jamais.

44 – La bagarre au Palace Auburn Hills

Ben Wallace, Ron Artest, Jermaine O’Neil, un gobelet qui part dans la tête de Stephen Jackson. Des coups qui partent dans tous les sens, un spectateur qui mange un caramel de Ron Ron. Rien de bien glorieux pour la NBA.
Ce qui restera très certainement l’une des plus grandes bagarres de l’histoire des sports US.

43 – La signature de Antoine Walker à Dallas

Au cours de la saison 2003-2004, Dallas va monter un trade pour aller récupérer… Antoine Walker. C’est le genre de mouvement qu’on ne comprendra jamais. Le joueur est peu concerné par l’équipe et fait l’une de ses pires saisons. 1 saison et puis s’en va.

42 – Le trade de Keynon Martin aux Nuggets

Aérien comme jamais, féroce dunker mais avec d’énormes soucis physiques, notamment avec des genoux douloureux. Les Nets du New Jersey (à l’époque) montent un trade pour récupérer 3 tours de draft et envoyer Keynon Martin aux Nuggets de Denver.
Jackpot pour lui : un contrat à 92,5 millions sur 7 ans et un rendement qui ne serait jamais à la hauteur.

41 – La limite d’âge en NBA

Pour pouvoir se rendre en NBA, avec le système de draft, la NBA détermine un âge minimun de 19 ans pour rejoindre la ligue, afin que les futurs talents puissent se construire via la case NCAA.
On a bien vu les scandales qui se produisent dans le championnat universitaire.

40 – Changer le ballon

À l’aube de la saison 2006-2007, la NBA change son bon vieux ballon en cuir pour un ballon en microfibre.
Avec les nombreuses plaintes des joueurs, quelques mois plus tard, elle reviendra sur sa décision.