Le sport a toujours vécu des moments de provocation où les joueurs ont une telle adrénaline en eux que la conscience en perd le contrôle. L’impolitesse fait partie de notre jeu et les acteurs de la NBA nous ont offert quelques beaux moments de sauvagerie somptueuse. L’histoire récente featuring l’irrespect, c’est pour vous.

What Positions Did Michael Jordan Play During His Career? | Dunk ...
Crédit photo / Dunk or Three

Il faut dire que la provocation est un art en NBA. Certains joueurs l’ont vécu à leur mésaventure, se faisant ridiculiser par le net et par la communauté basket. De la départementale à la NBA, dès que vous vous faites écraser un dunk sur la tête ou quelqu’un vous fait chanter les chevilles, l’irrespect n’est pas loin.

Mais les règles sont les règles. L’humiliation optimale de l’adversaire ne peut être actée qu’en scorant sur l’action. Petit exemple. Vous souvenez-vous de cette action de James Harden ?

Même si Rubio a subi beaucoup de dégâts, telle une gifle de Donkey Kong sur Super Mario Smash Bros, la gênance du cross de Harden est présente, bien présente. James cadre Ricky, le fait danser sur un tango argentin, Ricky n’a qu’une seule possibilité, celle de danser. Et il a pris son temps pour armer son tir pour donner un effet maximal. Il fixa le panier et secoua ses épaules…en vain puisque le panier ne rentre pas.   

On vous a mijoté quelques moments savoureux, juste pour vous.

 Heureusement pour nous, YouTube existe. Compiler les actes d’impolitesses les plus épiques de la National Basketball Association n’est qu’une question de temps.

Welcome en NBA, de la part de Kobe Bryant à Howard

Le Mamba a toujours su transmettre des messages poignants. Non. Plus sérieusement, signe du destin ou non, mais le futur coéquipier de Bryant a été accueilli comme il se doit en NBA. Un magnifique face pour le jeune Dwight Howard.

The Reinmann détruit un innocent du Basketball (playoff 1992)

Alton Lister n’a jamais rien demandé. Malheureusement pour lui, Shawn Kemp a tout simplement décidé de lui finir sa carrière en le détruisant par un dunk féroce. Respectez le manque de respect.

Merci d’être venu, signé LaPhonso Ellis (1994)

Le dunk, c’est bien, le contre c’est encore plus jouissif. Vous savez qu’au fond de vous-même, vous avez renvoyé dans les cordes votre agresseur. Une histoire d’arroseur arrosé encore une fois.

Dwayne Wade dit Ola à Varejao

Anderson Varejao se pose encore la question de pourquoi Lebron James rate son lay-up. La transition va à une vitesse que même le TGV ne peut suivre. Et le pauvre brésilien se fait foudroyer par Flash. Même LBJ ne va pas aider son coéquipier à se relever.

Scottie Pipen ne sait pas qui est Patrick Ewing

L’amiral de Michael Jordan a marqué son territoire, et de quelle manière. La conférence East a tremblé durant le règne des Bulls durant les années 90, on sait pourquoi. Pousser un gratte ciel, pas de problème pour Scottie. Planer au-dessus, c’est encore plus excitant.

C’est la salsa d’Iverson

Homme à terre, on répète, homme à terre. À ce jour, Antonio Daniels fait des cauchemars de ce double crossover d’AI. À vrai dire, Iverson fait très certainement partie des meilleurs manieurs de balle de l’histoire de la NBA. En tous cas, à Twister, il aurait assuré Daniels.

MJ grimpe la montagne Mutombo

« He never dunk on you ? » disait Patrick Ewing dans les vestiaires à Mutombo. MJ sourit. Puis Jordan apporta la réponse avec le fameux geste Not in my house de Dikembe. Légende.

Derrick Rose secoue les genoux d’Andre Miller

On nous dit à l’oreillette qu’Andre Miller est toujours à la recherche de ses deux ménisques. La vitesse d’exécution de Rose est à la vitesse du son. Même Miller n’a pas eu le temps de le voir passer.

Un dribble sur la tête de Carlos par Jason Richardson

Les jeunes veulent se mettre en valeur et le match des futures pépites permet de bénéficier des projecteurs. Autant dire que J-Rich a su quoi faire pour clôturer le quart-temps : se faire une passe décisive sur le crâne de Carlos Boozer. Normal.

David contre Goliath version NBA

Le rêve de toute personne jouant au basket mais faisant moins d’un mètre soixante dix. Nate Robinson est allé dire Ni Hao au géant chinois Yao Ming. Bon, si y’a faute, laissons le jeu se poursuivre. Les nains ne savent pas sauter ?

Air Lebron au dessus John Lucas III

Très certainement, sauter au-dessus d’un joueur est la marque d’irrespect la plus flagrante et la plus violente. John Lucas III a senti les attributs de Lebron James. Espérons qu’il ne soit pas choqué.

Je t’aime, moi non plus

Dans l’histoire de l’impolitesse, le duel entre les deux pivots est mythique. Shaq a ridiculisé clairement le jeune Bynum. Mais celui-ci a fait preuve d’audace en revenant à la charge. Diesel n’a rien vu. Derrière, les deux se chamaillent comme deux gamins pour une friandise.

Kevin Durant recoiffe Roy Hibbert

Niveau face, on est quand même dans la définition parfaite. Elle provient du dictionnaire de Kevin Durant, qui a croisé sur sa route un certain Roy Hibbert et ses 2m18. KD lui écrase un dunk terrible sur sa tête. Le regard en dit long sur ce qu’il vient de se passer.

Toujours de l’activité pour les magasins de bricolage

Nando De Colo, si un jour tu lis ceci, sache qu’on t’adore chez LTBB. Mais ce qu’a fait Jamal Crawford est insolent. Des promotions dans les magasins de bricolage, il y en a toujours et tout au long de l’année.

Deandre Jordan envoie Brandon Knight dans une autre vie

On souhaite féliciter Knight pour avoir essayé de contester cette sauvagerie, mais il aurait mieux valu dégager du pestacle. DeAndre Jordan l’a presque effacé de son existence. 

Entre les fulgurances de l’étoile montante de Kyrie et la sauvagerie de DeAndre, 2013 a été une année compliquée pour Knight. 

C’est la salsa de Curry, en plus violente

Échapper à quatre défenseurs avec une insouciance contrôlée, en particulier selon les normes de Curry. Mais ajoutez la cerise sur le gâteau par un tir à 3 points, c’est de la magie noire. Même le chignon de Spencer Hawes en tremble encore. Quatre ans plus tard, Steve Kerr ne s’en remet pas. 

Hardaway Jr assiste en 1er classe sur le vol d’Air Giannis

La loi de l’apesanteur, une forme comprise par Giannis Antetokounmpo. Le joueur des Bucks a littéralement embarqué Tim Hardway Jr dans son envol pour aller dunker. L’indifférence d’Antetokounmpo après cet envol lui vaut cet honneur d’être dans les moments d’irrespect.

Le chef Harden a cuisiné Wesley Jonhson

Combien de temps Harden a-t-il attendu pour shooter après que Wesley Johnson soit au sol ? Probablement le temps de réciter la recette d’un CBO à Mc Do.

Rubio et Wesley sont les ambassadeurs d’un groupe de soutien des joueurs traumatisés par James Harden. Force à eux.

Hezonja se transforme en AI sur Giannis

Des fois, vous êtes submergé de testostérone sur le terrain, vous poussez la balle pour aller claquer un dunk. Puis vous captez en repartant, qu’un joueur est au sol et vous l’enjambez pour éviter de lui marcher dessus.

Sauf que vous agressez la mega star de la NBA ! Mario Hezonja s’est transformé le temps d’une action en Allen Iverson. L’action est similaire à celle vécue lors de la finale de 2001 ou Tyronn Lue est la victime AI.

Giannis Antetokounmpo voulait se battre mais a rapidement compris que cela faisait partie du jeu, même pour les meilleurs joueurs.