Ça y est, c’est fait : la National Basket Ball a rendu hommage à l’un de ses plus beaux soldats, un numéro 8 et 24 pour l’éternité, une Mambacita et c’est toute une ville qui s’arrête pendant plus deux heures. “Celebration de la vie”, récit d’un culte émouvant.  

Une date peu hasardeuse, un lundi 24.02.2020 en honneur à l’un de ses héros, la ville de Los Angeles s’est mise en pause pour l’évènement et le Staple Center a été le théâtre de cette belle comédie, à l’histoire tragique.  

La cérémonie a démarré avec un show de la queen du R’n’B , Beyonce avec sa chanson “XO”, qui, selon elle, était l’une des chansons préférées de Kobe. Puis elle a enchainé avec un track de référence “Hello” 

« Tu me manques tous les jours. Je t’aime »

Vanessa Bryant 

Puis Jimmy Kimmel, l’animateur des secondes parties de soirée, le maître de cérémonie a lancé la soirée hommage. Il a été le 1er à prendre la parole, avant de la céder à Vanessa Bryant.  

Un speech de 21 minutes émouvant et rempli d’émotion que l’épouse de Kobe a adressé au public. Des mots à la résonance intimiste, évoquant ce que Gigi ne pourra jamais vivre :  de se marier un jour, obtenir son permis de conduire ou d’aller au lycée ou encore la chance de devenir la meilleure joueuse de l’histoire de la WNBA. 

« Il était mon tout » 

Vanessa Bryant

Difficile de définir autrement la personne qui partageait sa vie depuis l’âge de 17 ans. C’est avec une voix tremblotante qu’elle a abordé son mari, le “MVP des filles à papas”, décrivant un homme qui ”[Il]ferait n’importe quoi pour moi”. L’amour d’un homme pour sa famille.  

C’est très certainement l’une des images les plus symbolique de cet hommage, the GOAT, Michael Jordan, qui aide Vanessa Bryant à descendre la scène. Celui qui considérait comme son “Petit Frère” 

Puis à tour à tour, c’est Diana Taurasi, la star des Mercury Phoenix, suivi de Sabrina Ionescu, star des Oregon Ducks et probable future numéro 1de la WNBA et Geno Auriemma, l’entraineur des Huskies du Connecticut en NCAA féminin, qui ont rappelé à quelque points le Black Mamba soutenait le basket féminin.  

Robin Pelinka fait l’éloge de son ami 

L’actuel General Manager des Lakers, le parrain de Gigi, est venu au pupitre pour parler de plusieurs facettes qui le liée au numéro 24 : Kobe l’ami, Kobe le père et Kobe le mari. 

C’est sans rappeler que Pelinka a été l’agent durant la carrière de Bryant.  

« Leur lumière est éternelle »

Rob Pelinka 

À la fin de son discours, Rob Pelinka a laissé place à Alicia Keys qui a interprété sa propre interprétation de la Sonate au clair de lune de Beethoven ; Kobe avait appris lui-même à le jouer au piano. 

Quand deux légendes du basket-ball parlent de Kobe 

C’est donc un Micheal Jordan ému qui s’est exprimé au mémorial de sa meilleure copie. Une relation de deux immenses champions de leurs générations que Jordan a souligné. Des larmes s’en vont des yeux de MJ lorsqu’il aborde sa relation avec KB24. 

Lui-même, a déjà pensé à l’idée que les internautes aller détourner ses images et “devoir regarder un autre meme qui pleure pour les 3-4 prochaines années” 

« Quand Kobe est mort, un petit morceau de moi est mort »

Micheal Jordan 

Pour conclure “A celebration of life”, ça ne pouvait autrement que par l’un de ses autres frères, avec qui la NBA a tremblé pendant de nombreuses années, glanant 3 titres mais certainement plus si les deux caractères avaient su s’écouter, Shaquille O’Neal est revenu sur leur relation avec laquelle il a comparé à celle John Lennon-Paul McCartney des Beatles. 

“Il est temps pour nous de continuer son héritage”

Shaquille O’Neal 

Rest in peace, Mamba. 

Revivez le mémorial de Gigi & Kobe Bryant en vidéo